ENVIRONNEMENT

Publié le 16 août 2022

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

Chantage écologique ? Nathan Devers ébranle tout un plateau : « C'est une sorte d'infantilisation permanente »

Nathan Devers intervenait lors de l'émission « L'heure des pros » diffusée ce lundi 15 août 2022 sur CNews.

« Je pense qu'ils sont en train d'appliquer à l'écologie les réflexes qu'ils ont eus pendant la crise sanitaire »

Nathan Devers : « J'espère que je me trompe en disant ça, vraiment. Mais je pense qu'ils sont en train d'appliquer à l'écologie les réflexes qu'ils ont eus pendant la crise sanitaire. » Eliot Deval : « Complètement. » Nathan Devers : « Et en disant ça, évidemment, moi, je suis écologiste, je me soucie du réchauffement climatique, je n'appelle pas à dire : on ne fait rien, tout va bien. Mais ça ne peut pas se régler par une sorte d'infantilisation permanente, de chantage permanent. Les amendes à 135 € dans un contexte où le pouvoir d'achat est en train de baisser, ce n'est vraiment pas rien. Et puis une dernière remarque : quand, dans la vie, on veut changer quelque chose, une habitude de vie, on commence par donner l'exemple. »

« François Ruffin avait dénoncé les moteurs allumés dans les cours de l'Assemblée nationale et les gens se moquaient de lui »

Nathan Devers : « C'est-à-dire qu'il fallait d'abord que les dirigeants disent : " Nous allons arrêter de faire tourner les moteurs chez nous. " C'est-à-dire à l'Élysée après le Conseil des ministres. Et je rappelle une chose, à l'Assemblée nationale aussi. Il y a quelques années – il faut rendre hommage à François Ruffin là-dessus –, François Ruffin avait dénoncé les moteurs allumés dans les cours de l'Assemblée nationale et les gens se moquaient de lui. Enfin les gens, pas les gens. Mais en tout cas, un certain nombre de macronistes se moquaient de lui en estimant qu'il faisait de la démagogie. Et là, si vous voulez, au moment où ils mettent les amendes aux " petites gens ", comme vous disiez, j'aime pas... enfin, je sais que vous ne l'employez pas avec mépris, cette expression. »

« Les petits gestes, on commence par les faire soi-même »

Olivier Dartigolles : « Les gens de peu. » Nathan Devers : « C'est leur logique en tout cas. » Eliot Deval : « C'est un maire, attention, c'est le maire de Nancy. » Nathan Devers : « Bien évidemment. » Eliot Deval : « Je ne sais même pas quelle est la couleur du maire de Nancy ?! » Jean-Louis Burgat : « Je ne sais pas. Mais acceptez que les petits gestes font les grands gestes. » Nathan Devers : « Et on commence par les faire soi-même. Et puisqu'on est un 15 août, j'aimerais citer le Christ : " On commence par regarder la poutre qui est dans son œil avant de regarder la paille qui est dans l'œil du voisin. " C'est comme ça qu'on agit, voilà. »


Partager cette page