SANTÉ

Publié le 30 juin 2022

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

« Parfois, ce virus a rendu les gens un peu fous » Pascal Praud s'emporte au sujet du retour possible des restrictions

Pascal Praud intervenait lors de son émission « L'Heure des pros » diffusée ce lundi 27 juin 2022 sur CNews.

« Je vous assure, moi, ça me fait peur »

Pascal Praud : « De qui vient la bonne nouvelle ? Christian Estrosi. Moi, ce qui me frappe, c'est qu'il y a des gens qui ont un plaisir à annoncer des mauvaises nouvelles. Je vous jure, hein. Je suis frappé de ça. Et Christian Estrosi, a priori, ce n'est pas son job d'annoncer ça. » Philippe Guibert : « Il n'est pas ministre de la Santé. » Pascal Praud : « Ce n'est pas son job, bon. C'est plus fort que lui, il faut qu'il nous le dise. Il sait que le 1er août, boum ! Passe vaccinal en France. C'est ce qu'il a annoncé. » Philippe Guibert : « C'est pour montrer son importance. » Paul Melun : « Ou c'est un excès de zèle. » Pascal Praud : « Il faudrait le réécouter dix fois ce qu'il dit : " C'est fini de s'embrasser, de se dire bonjour dans la rue. " Je vous assure, moi, ça me fait... En fait, ça me fait peur. »

« Ce covid a rendu, parfois, les gens un peu fous »

Pascal Praud : « Je blague de temps en temps, mais ce covid a rendu, parfois, parfois, pas tout le monde, les gens un peu fous, disons-le. Vous vous rendez compte, ce qu'il vous dit ? " On était là, on se disait bonjour, on s'embrassait... Rentrez chez vous ! " Mais enfin, c'est incroyable. » Nathan Devers : « Il y a une dimension morale là-dedans. Quand il dit " il faut donner l'exemple ", on a l'impression vraiment d'entendre un discours moral. » Pascal Praud : « Sérieusement, c'est moi ou ça vous fait peur ? » Nathan Devers : « Moi, ça me déprime. Franchement, ça me fait rire ou ça me déprime. » Pascal Praud : « Oui, vous avez raison. Et c'est très intéressant, c'est Christian Estrosi. Parce que ça, c'est très intéressant : les mots, le comportement, la volonté... » Nathan Devers : « C'est triste. »

« Là, je vous le dis, ministre de la Santé, on ne sort plus, hein ! Ça, on ne sort plus, on reste chez nous »

Paul Melun : « La fierté d'avoir l'information avant les autres. C'est surtout ça qui est amusant. » Philippe Guibert : « C'est surtout ça. Sa vanité personnelle pour montrer qu'il a des informations. » Paul Melun : « Exactement, c'est la courtisanerie faite personne, monsieur Estrosi. » Philippe Guibert : « Il ne sera peut-être pas ministre, Christian Estrosi. » Pascal Praud : « Monsieur Estrosi ? Ah ben non, il est... Ah oui, peut-être qu'il veut être ministre aussi. Alors au départ, il pouvait ne pas l'être. Mais ça, c'était avant, si j'ose dire. Mais comme il est Horizons et qu'Horizons maintenant se rapproche et qu'il va falloir coaliser, il est possible que monsieur Estrosi... Alors ministre de l'Intérieur, monsieur Estrosi ou ministre de la Santé, là je crains le pire. Là, je vous le dis, ministre de la Santé, on ne sort plus, hein ! Ça, on ne sort plus, on reste chez nous. »



Partager cette page