SANTÉ

Publié le 23 juin 2022

Crédit vidéo : France TV

Source : https://france.tv/

« Vous n'êtes pas rassurant » Alain Fischer surprend Thomas Sotto sur l'éventuel retour du masque dans les transports

Alain Fischer était l'invité de l'émission « Télématin » diffusée ce mercredi 22 juin 2022 sur France 2.

« Vous n'êtes pas formidablement rassurant, quand même, ce matin »

Thomas Sotto : « Est-ce qu'il y a des vaccins plus efficaces que d'autres face à ce variant Ba.5 pour cette dose de rappel ? » Alain Fischer : « Aujourd'hui, nous disposons toujours des mêmes vaccins, c'est-à-dire ceux... » Thomas Sotto : « Pfizer, Moderna... » Alain Fischer : « Voilà. Qui ciblent tous ce qu'on appelle la spike, c'est-à-dire la substance du virus qui permet au virus de pénétrer dans les cellules. Donc c'est soit l'ARN, soit protéine. Mais le niveau d'efficacité est donc le même – toute chose étant mise à part pour le variant – qu'antérieurement, et il est bon, c'est un très bon niveau. À l'automne, il y aura de nouveaux vaccins qui vont être disponibles – il faut savoir quand exactement – qui sont fondés sur des combinaisons, probablement, de spikes différents, pour élargir le spectre de capacité de protection. On verra à l'automne comment les appliquer. » Thomas Sotto : « Vous n'êtes pas formidablement rassurant, quand même, ce matin, Professeur Fischer. » Alain Fischer : « Non, non, j'essaie de dire les choses comme elles sont. » Thomas Sotto : « Non, non, mais, on vous en remercie, mais... » Alain Fischer : « J'essaie de dire les choses, c'est-à-dire, d'une part, il y a une poussée de la maladie, il faut protéger les personnes âgées, les personnes fragiles. »

« En faisant le petit effort de porter le masque »

Alain Fischer : « Par exemple, aussi, qu'elles songent à remettre le masque, qu'elles fassent attention en situation de milieu clos où il y a beaucoup de monde. Et je pense que ça aussi, ça fait partie des précautions. Je pense aussi à une chose : j'ai toujours une pensée et une réflexion sur les personnes profondément immunodéprimées qui ne répondent pas bien à la vaccination, auxquelles il faut apporter les autres moyens de protection avec des anticorps, etc. Et que les personnes autour d'elles se vaccinent, se protègent, pour les protéger. Tout compte. » Thomas Sotto : « Vous évoquiez le masque. Il va y avoir les départs en vacances, beaucoup de croisements de population, beaucoup de monde dans les trains, dans les avions, sur les routes. Est-ce qu'il faut remettre le masque dans les transports ? Est-ce que vous le souhaitez ? » Alain Fischer : « Je pense que ça se discute sérieusement. À titre personnel – ce n'est pas strictement mon champ d'action –, je pense que, dans les transports collectifs, c'est probablement raisonnable. » Thomas Sotto : « Il faudrait le réimposer ? » Alain Fischer : « Certainement pour les personnes fragiles et je dirais probablement pour l'ensemble de la population. Parce que c'est une mesure de protection collective et qu'en faisant le petit effort de porter le masque, on contribue à protéger les personnes fragiles. »

« On aimerait bien être dans une période de calme »

Thomas Sotto : « Donc pour vous, d'un point de vue scientifique, je ne vous demande pas de faire de la politique, mais il faudrait le réimposer dans les transports, ça serait une bonne mesure ? » Alain Fischer : « Je pense. » Thomas Sotto : « D'accord. Et il continue à vous surprendre, ce Covid, ou pas ? Honnêtement ? » Alain Fischer : « Alors oui et non, parce qu'on sait que ce type de virus et ces virus respiratoires de la famille des coronavirus mutent considérablement. Alors donc, ça c'est un non. Le oui, c'est que, néanmoins, on observe ces variants de l'Omicron. On l'appelle encore Omicron, mais il a quand même pas mal dérivé vers ce Ba.5. Et donc les vagues successives se suivent et, donc, forcent à cet effort persistant d'adaptation de messages qui sont amenés à varier en fonction du temps. On aimerait bien être dans une période de calme et pouvoir profiler ce qu'il faudra faire dans quelques mois. Mais il faut s'adapter. » Thomas Sotto : « Mais on n'en est pas là. » Alain Fischer : « Et aujourd'hui, la réponse, c'est, pour les personnes fragiles, se protéger, se vacciner. » Thomas Sotto : « On a bien compris : vaccin, dose supplémentaire, ce que vous recommandez pour les plus de 60 ans et les personnes fragiles. Remettons le masque dans les transports, notamment, c'est votre recommandation. Merci, Professeur Fischer, d'être venu nous voir ce matin. »



Partager cette page