SANTÉ

Publié le 29 octobre 2021

Crédit vidéo : RMC

Source : https://rmc.bfmtv.com

Ce soignant nous explique pourquoi, selon lui, le passe est «une grosse hypocrisie dans le système hospitalier»

Laurent, soignant, intervenait lors de l'émission «Apolline matin» diffusée sur RMC ce jeudi 28 octobre 2021.

«Maintenant, on met des financiers à la tête des directions d'hôpitaux»

Laurent (Soignant): «C'est pire depuis la Covid, c'est pire depuis 10 ans, que ce soit dans le privé ou dans le public. Parce que j'ai aussi pu discuter avec des gens qui travaillent dans le privé, ils ont le même problème. C'est que maintenant, on met des financiers à la tête des directions d'hôpitaux. Donc, eux, ils sont là pour faire du fric, quelle que soit la manière de le faire. C'est-à-dire, moi je vous dis, depuis 10 ans c'est de pire en pire.» Apolline de Malherbe: «Ça fait combien de temps que vous travaillez à l'hôpital comme brancardier ?» Laurent (Soignant): «Alors moi ça fait 15 ans que j'y suis.» Apolline de Malherbe: «Donc, vous avez vu la différence ?» Laurent (Soignant): «Oui, tout à fait, ça a été flagrant. Moi, j'ai vu beaucoup d'anciens partir à la retraite et ils n'avaient qu'une hâte, c'était partir à la retraite. Et c'est encore pire depuis la Covid. On attendait plus d'humanité avec la Covid mais on se rend compte que c'est pire. On profite de la situation de la Covid pour mettre la pression sur les agents, pour faire du harcelèment moral depuis deux ans.»

«Cette prime, on nous menace de nous la supprimer»

Apolline de Malherbe: «Mais ça se manifeste comment Laurent ? C'est-à-dire que vous, vous travaillez plus ? Vous gagnez moins ? Vous avez plus de monde qui arrive ? Vous avez moins de moyens ?» Laurent (Soignant): «Alors on a moins de moyens, on nous donne moins de moyens, moins de personnel. Moi, je vous dis en 10 ans, je n'ai jamais vu autant de personnel démissionner de l'hôpital. On a eu une circulaire cette semaine parce qu'à l'hôpital nous touchons une prime. Alors pour bien expliquer, c'est une prime, ce n'est pas un acquis social, ce n'est pas un 13ème mois.» Laurent (Soignant): «Oui, ce n'est pas une augmentation de salaire pérenne.» Laurent (Soignant): «Tout à fait, c'est une prime que l'on touche tous les mois, qui représente un treizième mois, mais ce n'est pas un acquis social. Et là, comme tous les ans, au moment où on doit nous verser cette prime, on nous menace de nous la supprimer. Elle est équivalente à un mois de salaire, sous condition de ne pas tomber malade. C'est-à-dire que si vous êtes malades 11 jours dans l'année, on vous supprime une partie de la prime.» Apolline de Malherbe: «Mais non ?»

«Le passe sanitaire est une grosse hypocrisie dans le système hospitalier»

Laurent (Soignant): «Il y a une prime plus une prime de présence et si vous êtes absent 11 jours dans l'année, on vous supprime une partie de cette prime. Depuis deux ans, on profite de la crise de la Covid, on profite de beaucoup de choses pour faire du harcèlement moral sur le personnel hospitalier. Là, il y a deux jours de ça, j'ai un collègue qui a eu un problème personnel. On lui a reproché de ne pas être venu travailler alors qu'il a eu un problème personnel. On reproche aux gens d'être malades. C'est devenu une catastrophe. Lors du premier confinement, lors de la première vague, c'est-à-dire pendant quatre mois, on a cru qu'éventuellement il aurait pu y avoir un sursaut d'humanité, mais c'est pire. Juste un dernier point, parce que ça, personne n'en parle et j'ai l'impression que c'est un secret de polichinelle, le passe sanitaire est une grosse hypocrisie dans le système hospitalier et je vais vous expliquer pourquoi. Ça fait des mois que l'on fait travailler du personnel Covid à l'hôpital. Des mois ! On a fait travailler du personnel Covid...» Apolline de Malherbe: «On leur a dit mettez des masques et continuez à venir à l'hôpital.» Laurent (Soignant): «Exactement. Et maintenant, on nous menace de ne plus nous payer, de ne plus travailler si on n'a pas le passe sanitaire. Donc encore une fois, c'est une grosse hypocrisie.»



Partager cette page