SANTÉ

Publié le 07 janvier 2022

Crédit vidéo : Public Sénat

Source : https://publicsenat.fr/

«Forcer à l'obéissance» En pleine audition au Sénat, ce professeur vide son sac !

Michaël Peyromaure intervenait lors de «l'Audition commune de médecins» diffusée ce mardi 4 janvier 2022 sur Publc Sénat.

«Nous ne sommes plus considérés par notre hiérarchie administrative»

Michaël Peyromaure: «On est arrivé à un stade où nous ne sommes, non seulement plus considérés par notre hiérarchie administrative, mais même plus écoutés. C'est-à-dire que les directives tombent parfois par un simple mail, parfois par un courrier. De temps à autre, à l'occasion d'une réunion collective, et on n'a pas forcément été prévenu. Et lorsqu'on tente d'opposer une résistance à ce que l'on considère comme étant un projet néfaste pour les patients, et bien l'administration sait comment s'y prendre, parce que elle s'entoure très souvent de collègues, malheureusement.»

«Notre système est totalement déshumanisé»

Michaël Peyromaure: «Et là, je voudrais mettre le doigt aussi sur une faille du système qu'on a créé, de collègues qui, hélas, prennent le parti de l'administration pour vous acculer et vous forcer à l'obéissance. Notre système est totalement déshumanisé, il est caporalisé, il est soviétisé. Et je dirais même que la fuite de personnel qu'on a aujourd'hui, la démission des médecins, est liée davantage encore à ce problème qualitatif de perte de sens qu'aux problèmes quantitatifs de perte des moyens. Nous avons l'habitude de travailler avec peu de moyens, mais en revanche, nous ne pouvons plus supporter d'être traités de cette manière.»



Partager cette page