SANTÉ

Publié le 17 janvier 2022

Crédit vidéo : CNews

Source : https://cnews.fr/

Sonia Mabrouk dézingue un membre du Conseil scientifique: «Si vous avez peur, alors il ne faut pas conseiller»

Sonia Mabrouk intervenait lors de son émission «Midi News» diffusée ce lundi 17 janvier 2022 sur CNews.

«Qui l'a théorisé le scénario du pire ?»

Arnaud Fontanet: «Le scénario du pire s'éloigne, la décrue a commencé, le pic des infections a été passé ces jours-ci. La semaine dernière dans la région Ile de France et ce sera un peu plus tard pour les autres régions françaises. Le nombre d'infections va décroître considérablement pendant le mois de février et effectivement au mois de mars on devrait être à des niveaux très bas.» Sonia Mabrouk: «Je voudrais quand même vous faire réagir. Parce qu'on a entendu Arnaud Fontanet, de l'Institut Pasteur, il dit : le scénario du pire s'éloigne. Mais qui l'a théorisé le scénario du pire ?» Pierre Gentillet: «C'est comme d'habitude la même chose.» Sonia Mabrouk: «Alors parfois c'est bien de savoir ça en théorie.»

«Si vous avez peur, alors il ne faut pas conseiller»

Dr Réginald Allouche: «Ça s'appelle le principe de précaution.» Sonia Mabrouk: «Ah non, là ça s'appelle le " principe de sur-sur-sur-pécaution ".» Naïma M'Faddel: «On en a avalé du principe de précaution.» Dr Réginald Allouche: «Je pense que quand vous conseillez un gouvernement et quand vous êtes membre d'un Comité scientifique, vous n'avez qu'une peur, c'est d'être très optimiste.» Sonia Mabrouk: «Si vous avez peur, alors il ne faut pas conseiller dans la vie parce que vous êtes un mauvais conseiller. Parce que si c'est la peur qui conseille, voyez, alors il ne vaut mieux pas. Ce n'est pas fait pour vous, pour lui. Ça arrive.»

«On ne gouverne pas par la peur»

Dr Réginald Allouche: «Effectivement, il y a eu un choix politique, c'était la vaccination. Et donc, à chaque fois qu'on a fait du " Oulalaïsme " , et bien avec le " Oulalaïsme " le lendemain, des centaines de milliers de gens se faisaient vacciner. Et ça a été le parti pris du gouvernement.» Sonia Mabrouk: «Donc vous admettez qu'en faisant peur, le " Oulalaïsme " .» Dr Réginald Allouche: «Oui, je l'admets.» Pierre Gentillet: «Mais on ne gouverne pas par la peur. Et on a gouverné par la coercition ici. Les gens ont dit que c'était de l'incitation, c'était de la coercition.»

«Il va falloir que ça s'arrête»

Dr Réginald Allouche: «Mais ça a très bien marché.» Pierre Gentillet: «La fin ne justifie pas les moyens. Nos qualité de vie, le respect de nos libertés fondamentales n'ont pas à s'écraser devant un objectif à valeur constitutionnelle de protection de la santé pour un virus qui n'est pas la peste noire. Nous avons tout accepté depuis un an, y compris de changer de société avec cette société du passe. Il y a un moment, il va falloir que ça s'arrête.»


Partager cette page