SANTÉ

Publié le 17 juin 2021

Crédit vidéo : BFM

Source : https://bfmtv.com/

Vers une obligation pour les soignants ? Le ministre de la santé pourrait l'envisager si la situation ne s'améliore pas

Olivier Veran était l'invité de l'émission «Bourdin Direct» diffusée sur BFMTV ce jeudi 17 juin 2021.

«Il est éthique de se faire vacciner quand on va travailler au contact de personnes fragiles»

Olivier Véran: «En EHPAD, c'est là qu'on trouve les personnes les plus fragiles. Certaines personnes n'ont pas pu être vaccinées pour des raisons de santé. Je ne parle pas de soignants, mais de résidents et je considère qu'il est indispensable, il est éthique de se faire vacciner quand on va travailler au contact de personnes fragiles. Il n'y a aucune justification, rien qui justifie que lorsqu'on est soignant en EHPAD, on décide de ne pas se faire vacciner.» Jean-Jacques Bourdin: «Alors, envisagez-vous la possibilité de rendre le vaccin obligatoire pour les soignants en EHPAD ou le personnel qui travaille en EHPAD ou pour les soignants à l'hôpital, le personnel hospitalier ?» Olivier Véran: «Je vous redis que, un, les vaccins sont accessibles pour tous, gratuitement, dans des conditions très facilitées. Je fais vraiment un appel solennel, à nouveau, aux soignants qui n'ont pas été vaccinés pour qu'ils franchissent ce cap. C'est important, ils ne peuvent pas être moins vaccinés que la population générale.»

«Si ça ne devait pas s'améliorer, oui, nous nous poserions la question d'une obligation vaccinale pour ces publics particuliers»

Jean-Jacques Bourdin: «Ils sont réticents, Olivier Véran.» Olivier Véran: «Il y a 60% des adultes français qui ont déjà reçu une injection et il y a moins de 60% des soignants qui travaillent en EHPAD. Ce n'est pas justifiable. J'appelle les employeurs. J'appelle également les salariés de ces EHPAD notamment à se faire vacciner. Nous y travaillons avec Brigitte Bourguignon et d'ici la fin de l'été, si ça ne devait pas s'améliorer, oui, nous nous poserions la question d'une obligation vaccinale pour ces publics particuliers.» Jean-Jacques Bourdin: «L'hôpital aussi ?»

«On ne prendra pas le risque d'exposer des personnes fragiles»

Olivier Véran: «Le taux de vaccination à l'hôpital est meilleur. Il continue d'augmenter. Donc j'attends de voir parce que je me dis, 85% en ville, si on atteint les 85% à l'hôpital, ce sera évidemment un point positif. En tout cas, 50% et quelques en EHPAD, ce n'est pas suffisant, donc nous verrons cela. Je souhaite que nous puissions en bonne intelligence faire progresser cette couverture vaccinale des soignants. On va reprendre notre bâton de pèlerin pour aller les voir, mais je vous le dis, on ne prendra pas le risque qu'à la rentrée, s'il devait y avoir un variant qui circule ou une reprise épidémique avec les conditions automnales, on ne prendra pas le risque d'exposer des personnes fragiles, âgées en établissement du fait que des soignants auraient refusé de se faire vacciner.»

«Je serai favorable à ce qu'on puisse en examiner les conditions»

Jean-Jacques Bourdin: «Donc si fin juillet, les soignants, les personnels d'EHPAD...» Olivier Véran: «On verra, je ne donne pas de deadline. Je ne fonctionne pas en ultimatum.» Jean-Jacques Bourdin: «Fin de l'été, si le personnel d'EHPAD n'est pas plus vacciné, la vaccination sera rendue obligatoire.» Olivier Véran: «En tout cas, je serai favorable à ce qu'on puisse en examiner les conditions.» Jean-Jacques Bourdin: «Donc vaccination obligatoire ?» Olivier Véran: «On verra, Jean-Jacques Bourdin.» Jean-Jacques Bourdin: «Oui, mais on verra selon les résultats.» Olivier Véran: «Selon les résultats.»

«À un moment donné, il faut franchir le cap de la peur»

Jean-Jacques Bourdin: «Mais vous envisagez fortement l'obligation.» Olivier Véran: «On verra selon la circulation du virus, etc. Mais oui, ça me paraît honnêtement une question qui se justifie.» Jean-Jacques Bourdin: «Honnêtement, disons clairement les choses.» Olivier Véran: «Je crois que ça choque plus les Français de l'idée d'avoir des personnes âgées qui meurent du virus parce que les soignants qui s'en occupent ne sont pas vaccinés, même s'ils font des gros efforts au quotidien. Et je les remercie, les soignants des EHPAD. L'idée n'est pas de les pointer du doigt. Ils sont au boulot depuis un an et demi. Ils n'ont jamais lâché. Je connais ça. Vous savez que j'ai exercé cette profession d'aide soignant en EHPAD. Je sais le boulot que ça représente, la charge, etc. Je dis juste à un moment donné, il faut franchir le cap de la peur. Il n'y a pas de raison, mais il faut se dire que ce qu'on fait pour protéger les personnes âgées, c'est se protéger soi-même.»



Partager cette page