SOCIAL

Publié le 10 février 2022

Crédit vidéo : Sud Radio

Source : https://sudradio.fr/

«Nous serons extrêmement fermes» une ministre sur le Convoi de la liberté en France

Amélie de Montchalin était l'invitée de l'émission «L'invité politique» diffusée ce mercredi 9 février 2022 sur Sud Radio.

«Je peux vous dire très fermement : en France, on peut manifester, mais on peut pas bloquer le pays»

Patrick Roger: «Il y a le départ aujourd'hui du convoi dit de la liberté sur le modèle canadien. Est-ce que vous le redoutez ? Est-ce qu'il y a des similitudes avec le mouvement des gilets jaunes ?» Amélie de Montchalin: «Déjà, ce que j'ai vu, c'est qu'au Canada, c'est un mouvement qui a bloqué le pays. Et je peux vous dire très fermement quelque chose, en France, on peut manifester, mais on peut pas bloquer le pays. Et donc, s'il y a des gens qui ont des revendications, ils peuvent les exprimer, c'est un pays de démocratie. Ils peuvent les exprimer par la voix de leurs représentants.»

«Nous serons extrêmement fermes»

Amélie de Montchalin: «Ils peuvent toujours les exprimer quand on fait des manifestations légalement déclarées. Mais nous serons extrêmement fermes, car nous ne pouvons pas tolérer que le pays soit bloqué.» Patrick Roger: «Ferme, ça veut dire de déloger immédiatement les camions s'ils commencent à bloquer ?» Amélie de Montchalin: «Gérald Darmanin l'a dit, nous ne tolérerons nul part des blocages de routes, des blocages de villes. On n'est pas dans un pays de blocus et donc il n'y aura pas de blocage.»



Partager cette page